Sélectionner une page

Mr One Teas

Mr One Teas alias Anthony Alberti est un street-artiste autodidacte qui place le recyclage au cœur de sa démarche artistique.

Graffeur, peintre, photographe, sculpteur, Mr One Teas est multifacette…

Son art mêle aérosol, acrylique, pochoirs, photos, collages et résine sur des supports toujours plus variés : toile, corps, voiture, façade et mur.

Sur les toiles, Anthony n’hésite pas à rendre hommage à ses icônes, comme Keith Harring, l’un des premiers Street Artistes new-yorkais ou sans complexe à Michel Ange, dans une composition renversée à 90° afin de pointer une société trop individualiste.

Adepte du lettrage, autre forme de Street Art, Anthony a cherché « une ouverture vers les autres », sentiment qui l’inspire et le motive.

Le musée, c'est la rue et c'est précisément dans la rue que Mr One Teas commence à peindre, dans des lieux abandonnés.

Par hasard, après un accident de voiture, un ami artiste, Kräsh2, lui propose de graffer un mur avec lui, il a 20 ans...

Plus de 400 créations à travers le monde sont aujourd'hui à son actif.

Sa maîtrise de l’aérosol sur palette de bois perforée, le définit comme « street artiste de nouvelle génération ».

L’importance du support est primordiale.

Pour dénoncer une surconsommation toujours plus proliférante, il récupère et transforme afin de faire passer ses messages comme avec The wack Donal's project ou sur les palissades du Nice Jazz Festival en 2014 « rendons au Street Art ce qu’il mérite » !

Dévoré par le désir de créer, il puise son inspiration dans un environnement médiatique, politique et culturel. Détournant images et actualité au service de son Art , Mr OneTeas nous offre sa vision critique de la société teintée d’ humour et d’originalité.

« Une connexion extraordinaire » c’est comme ça qu’il définit la relation avec les membres de son crew mais aussi avec son public.
Il se dédie aussi à la promotion d’autres artistes d’art urbain, dans une dynamique d'ouverture.

Les Monégasques se souviennent bien de son exposition monumentale de photographies qui recouvrait la façade du Ni-Box, d'avril à août 2016.
Rassemblant 689 clichés en forme de portraits en noir et blanc, photographiés et collés par lui-même.
Projet faisant parti de l'« Inside out Project » crée par l'artiste JR.

Courriel

contact@hostedbyjl.com

Suivez-nous